Rein de uil - Copie
RELEASED: January 8, 2019
ARTIST: Blue Silence
LABEL: Homerecords
Driessens – Kieckens

Tristan Driessens & Robbe Kieckens
Blue Silence – Dancing Tales vol. I

Robbe Kieckens : percussions orientales
Tristan Driessens : oud, lavta, composition

Collègues depuis bientôt dix ans, Tristan Driessens & Robbe Kieckens forment un noyau dur que l’on retrouve dans plusieurs ensembles aussi diversifiés qu’authentiques. Au long de leur parcours, le duo explore en profondeur la musique classique orientale tout en cultivant un esprit ouvert tourné vers la rencontre et le partage. En janvier 2019, le duo présente un album qui fait la part belle à la magie du luth oriental (oud) et des percussions. Intitulé « Blue Silence », on y découvrira les compostions de Tristan Driessens, écrites dans un style emprunt de résonnances turco-persanes, folk et jazz modal.

Issu de l’école de Necati Çelik à Istanbul, Tristan Driessens a connu le privilège d’être entouré par les plus grands maîtres actuels de la musique classique ottomane. Au fil de ses nombreux voyages, il a trouvé un fidèle compagnon de route en Robbe Kieckens, multi-percussionniste formé par Zohar Fresco et Fahrettin Yarkın, et qui possède des connaissances remarquables dans le domaine des rythmes orientaux. Travaillant côte à côte au sein du Lâmekân Ensemble, Soolmaan Quartet ou encore Refugees for Refugees, ce tandem a développé une grande complicité musicale grâce à la richesse des multiples chemins parcourus. Lorsqu’ils ont décidé de produire un premier album à leur nom, il en est sorti une musique épurée, interprétée avec la générosité et la profondeur qui sont au cœur de leur démarche.

Ayant initié leur collaboration en 2010 en formant un duo de musique folk (La Compagnie d’Elias), Tristan Driessens & Robbe Kieckens prennent rapidement leur envol en scrutant de nouveaux horizons. Ainsi, de la musique ottomane et d’Asie Mineure (Lâmekân Ensemble) au jazz modal (Soolmaan Quartet) et plus récemment la musique sacrée des derviches tourneurs (Dervshan), l’Orient et l’Occident fusionnent dans les douze « contes dansés » réunis pour cette album. Deux musiciens, deux instruments millénaires suffisent pour évoquer un univers où la pureté de la ligne mélodique est un fil conducteur à tout moment. Tristan Driessens (‘ûd et lavta) et Robbe Kieckens (bendir, pandeiro, riqq, …) s’engagent dans un voyage qu’ils perçoivent volontairement comme un retour à la source. Les mélodies et les rythmes rendent hommage à la simplicité et à la contemplation et « défilent comme des paysages où « l’on se peint des arabesques poétiques devant les yeux » (Le Soir)

 

webdesign sebastiengirardot.com