Lara Leliane

Lara Leliane, Tristan Driessens’s eldest sister, is a musician, singer, songwriter and improviser, living on the high plateau of the Belgian Condroz where she composes most of her songs. Over the last years this untypical singer succeeded in creating a musical universe of her own in which several styles such as indie pop, folk, world, jazz, experimental delicately come together. The result is marked by the minimalist, unorthodox guitar playing on the one hand and the mystical slowness reminding you of Lhasa’s music on the other hand. Lara easily combines powerful drums with ûd, bass clarinet and harp.

“Real music goes beyond boundaries and especially beyond the well-known”. Lara describes her music as a “celebration of existence”. In 2015, Lara Leliane invited some excellent musicians and released her first album Free for the Belgian label Homerecords. The oud (Tristan Driessens), known for its mystical character got a privileged place in the opus. The bass clarinet (Frans Van Isacker) smartly interweaves with Lara’s enthralling voice. The result is marked by exorcising and exhaustive rhythms (Jens Bouttery). On the album Lara sings in French, English and Spanish. Most of the songs were written in what one could call a suspended time. A period of introspection, contemplation, solitude…This resulted in a series of definitely positive and straightforward songs. Lara involves the listener in her encounter with nature, emptiness, “the inner judge”, “the other”, freedom, … The sound of the oud, the bass clarinet  and the harp (Sarah Louise Ridy, Isabelle de Spoelberch) all have this quality of inwardness. The drums and the percussions (Jens Bouttery, Dries Van Ende, Lara Leliane) give the songs a vibrant, sometimes ritualistic character.

Live line-up: Lara Leliane: chant, guitares, Nicolas Dechêne: guitares, Tristan Driessens: oud, Boris Schmidt: contrebasse, Seb François: batterie, percussions.

Auteure, compositrice et interprète à l’esprit innovateur, soeur de Tristan Driessens, Lara Leliane nous livre une folk contemporaine qui puise dans la musique du monde, la pop, le jazz… pour s’enraciner au-delà des frontières. L’artiste chante principalement en anglais mais s’exprime également en français et en espagnol. Son écriture se distingue par une certaine épure ; ses morceaux évoquent une capacité de contemplation propice à considérer la Nature, le Vide, les Désirs, la Liberté… Lara Leliane nous emmène en un « temps suspendu », où le monde ordinaire peut se révéler sacré.

Pour parfaire l’enchantement, Lara Leliane s’entoure d’excellents musiciens. Le oud de Tristan Driessens, au caractère mystique, joue un rôle important dans son album. La contrebasse de Boris Schmidt et la guitare de Nicolas Dechêne s’entremêlent gracieusement à la voix de la chanteuse. L’ensemble est souligné par la batterie et les percussions de Sep François.

Dans son enfance, Lara Leliane écoute sa maman qui joue du Bach, Chopin, Mozart au piano. A l’âge de 6 ans, elle commence la flûte traversière, puis le piano et la guitare. A 11 ans, elle part en famille pour parcourir l’Europe 7 années durant. « Chaque jour je m’évadais pour écrire mes impressions du voyage sous forme de lettres à une très bonne amie. Ceci était un très bon exercice d’écriture. » Dans la même période Lara se met à écrire ses premières chansons, inspirées par la nature qui servira de fil rouge à son œuvre.

Une fois entrée dans l’âge adulte, Lara Leliane explore de nombreux genres musicaux (lyrique, jazz, improvisation, traditionnel) parallèlement à des études de littératures. Elle se lance  dans l’écriture et la composition à l’aide d’une simple guitare classique. Après avoir enregistré plusieurs démos Lara rencontre l’ingénieur de son Dries Van Ende qui l’aidera à trouver un son authentique. A propos de l’album qui découle de leur collaboration, la chanteuse raconte: Free répond à la question : « Quel message offrir au monde ? » et représente la révolution intérieure qui précède la révolution extérieure. Chaque chanson prend forme d’électrochoc, de prise de conscience, et de déploie comme « a moment of being », pour le dire avec les mots de Virginia Woolf.

La presse à propos de l’album Free: Sortie du bois avec son premier album sous le bras, Lara Leliane colporte dix chansons libres et décomplexées. Confectionnées dans les recoins de l’imaginaire, ses mélodies se fro™ttent à l’écorce de la pop et escaladent les branches de la musique folk avec l’envie de grimper toujours plus haut. La voix perchée sur des mots français, anglais ou espagnols, l’artiste explore ses sentiments avec naïveté et raffinement. Entre le fantôme de Lhasa, l’âme d’Hanne Hukkelberg et quelques enfantillages chipés dans la plaine de jeu de Camille, Lara Leliane s’invente un petit troquet bohème, un cabaret bucolique où les habitués picolent du thé en compagnie de CocoRosie et Juana Molina. Un endroit parfait pour rêver. À l’écart du monde. Larsen, oct. 2015

Une voix captivante et aventureuse; une folk délicate, qui respire fraîcheur et liberté, Michel Van Achter, Homerecords, 2015

Musiciens: Lara Leliane: chant, guitares, Nicolas Dechêne: guitares, Tristan Driessens: oud, Boris Schmidt: contrebasse, Seb François: batterie, percussions.

Lara Leliane : een beklijvende stem. Deze zangeres met een voorliefde voor vernieuwing ontwikkelde een eigen muziekstijl die aanleunt bij folk- en wereldmuziek maar die vooral staat voor vrijheid. Zingen doet ze in het Engels, in het Frans en in het Spaans. Haar teksten schrijft ze zonder omwegen aan de hand van sterke beelden en ludieke metaforen. Om de songs van ‘Free’ bijeen te schrijven trok Lara zich terug in haar binnenkamer. Daar ontmoette ze de leegte, de natuur der dingen, haar demonen en verlangens. De gewone, alledaagse dingen kregen plots een magische glans.

Om dit te vieren nodigde Lara enkele uitmuntende muzikanten uit voor de opname van haar debuutalbum free (Homerecords, 2015). De ‘ûd van broer Tristan Driessens, met zijn mystieke karakter vond onmiddellijk weerklank in Lara’s eigenzinnig universum. De basklarinet (Frans Van Isacker), de rode draad in het opus, verweeft zich moeiteloos met Lara’s diepe stem. De gestutte ritmes van de drums en de percussie (Jens Bouttery) maken het geheel tot een bezwerende ervaring.

Live line-up 2016: Lara Leliane: zang, akoestiche gitaar, Nicolas Dechêne: akoestische en elektrische gitaar, Tristan Driessens: Orientaalse oed, Boris Schmidt: contrabas, Seb François: drums, percussie.

Album musici: Lara Leliane: zang, gitaar, percussie, dwarsfluit, Tristan Driessens: oud, Frans Van Isacker: bas-klarinet, klarinet, sax, Jens Bouttery: drums, Rui Salgado: contrabas, Amira Moerenhout: zang. Gastmusici : Dries Van Ende: drums, Isabelle de Spoelberch: harp, Sarah Ridy: harp.

webdesign sebastiengirardot.com